Expo de sculpture textile (1) à l’Isle sur la sorgue 1/4

Tissage- Tressage, expo: quand la sculpture défile -19 mai/1° novembre 2018

74 artistes, 106 œuvres dans la villa et les jardins, L’Isle sur la sorgueExpo fondation Datris 1

Dans la petite ville magnifique de L’Isle sur la sorgue, une expo, textile et internationale,  la 8° de la fondation Datris qui défend la sculpture contemporaine: MA-GNI-FI-QUE!!! !Absolument! (article 1/4)

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessusexpo fondation Datris sculpture textile 1

Le site: http://www.villadatris.com/ Avec photos, vidéos, interviews…

Que des grandes pointures: Sheila Hicks, l’immense Simone Pheulpin, Sonia Delaunay…..DSCN8925

expo fondation Datris sculpture textile 2Attention, mes photos ne sont pas forcément bonnes, je n’ai pris que ce qui m’intéressait particulièrement, parfois, un détail, une sculpture…En tout cas, sans m’en rendre compte, j’y suis restée 3 heures complètes! Pas de discours, des photos:

« Qu’est- ce que la voie initiatique ?
C’est toujours l’effort de l’homme pour se débarrasser d’un voile
qui l’empêche de voir et de sentir
sa vérité authentique, sa vérité essentielle ».

Graf Durckheim

expo fondation Datris sculpture textile 3

Expo fondation Datris, sculpture textileExpo Fondation Datris Sonia DelaunayExpo sculpture textile, fondation Datrisexpo fondation Datris, sculpture textile simone Pheulpin 1Sculpture textile, fondation DatrisExpo de sculpture textile, fondation Datris 3 simone PheulpinL’expo se poursuivra, mais il me faudra 2 ou 3 articles de plus…..Expo Fondation Datris simone Pheulpin

« Rien ne relie mieux l’homme à l’univers que le toucher d’une créature vivante, qu’elle appartienne au monde végétal, animal ou humain. Le contact d’un jeune arbre dont on entoure le tronc de ses deux mains, le contact du sol — qu’il soit sable, pierre ou herbe — sous les pieds nus, la sensation du vent ou de la pluie, tout cela peut être, à condition d’y apporter une certaine disposition d’esprit, une occasion d’union cosmique »

Graf DurckheimExpo fondation Datris à l'Isle sur la Sorgue, sculpture textile

A très bientôt, les ami(e)s! Dans la semaine, vous aurez un autre article avec le cadeau textile gagné par Patchacha lors de mon petit concours! vous n’êtes pas gâtées là?


Commentaire

Expo de sculpture textile (1) à l’Isle sur la sorgue 1/4 — 14 commentaires

  1. extraordinaire cet expo. J’ai envie d’y aller aussi et finalement j’ai cherché le village sur internet ainsi que tes liens. Ce n’est pas si loin de chez moi et plus ou moins en route vers mon fils en Aix en Provence. Je m’étonne, mais c’est un expo gratuit??? et est ce qu’il faut faire un rendez vous? Nous étions déçu que nous n’avons pas visiter le musée de Giacometti sans rendez vous. L’expo de l’architecture, comme tu as vu sur le blog, était par hasard très près et nous sommes entré sans savoir d’avance ce qu’on pouvait attendre. Grande surprise car c’était surprenant et très intéressant, inspirant.
    (Ta première photo me fait penser un peu à du ‘yarn-bombing’.)

  2. Anja, je fais un copié- collé en partie du message privé. En le modifiant un peu pour toutes les lectrices….
    Anja, OUI, VAS-Y!!! Oui, c’est GRATUIT, regarde sur le lien de la fondation pour les horaires. Attention; bcp de monde dans ce fameux village…. Beaucoup d’eau partout, des moulins. A voir!! Et, à Aix, la TRES belle expo Nicolas de Staël; c’est cher mais INOUI!! (14 euros, l’entrée) tu en auras plein les yeux. Ce grand peintre a quitté l’abstraction (très bref passage ) et a privilégié la SENSATION. Pour l’expo de la fondation Datris: 3 étages et la cave + les jardins………….Je publierai 4 autres articles sur le sujet, en intercalant avec les miens. En fait, je revenais de Collioure, j’avais prévu 3 expos en 3 jours: Picasso à Montpellier (très bien faite, pourtant j’y allais en traînant un peu les pieds, on en a trop vu), Sculpture textile à l’Isle- sur la Sorgue et Nicolas de Staël à Aix…………Quel périple! On s’est GAVES d’images, d’idées.. Ca fusait, c’était un feu d’artifice, une éclosion créative et inspirante, un triple bouquet….Bises!!

    v

  3. Oui cela doit être une formidable expo …merci Anne pour ce partage en photos et découvrir L’isle sur la Sorgue que je connais c’est aussi un vrai plaisir .. ses antiquaires ..sa brocante du dimanche son marche coloré ..et se ballader se restaurer au bord de l’eau dans ce beau coin de provence c’est extra..tout comme Aix et ses fontaines .. et pour l’heure y découvrir cette expo si l’on aime le style de Staël et puis Montpellier et voir ou revoir qq Picasso … cela devait être un vrai bonheur pour toi ..super Anne !

  4. L’Isle sur la sorgue, c’est merveilleux…hors saison, Gigi. Je n’aime pas le côté » coin de Provence envahi »; il y avait même un mariage d’asiatiques quand j’y étais. « Si l’on aime le style de Staël »: pour l’aimer, il faut le comprendre, le connaître -sans à priori. Pour le connaître, il faut VOIR, se laisser porter, rentrer dans les tableaux. C’est un GRAND seigneur de la peinture; contrairement à ce que tu m’as écrit, sa période abstraite est TRES courte. Les gens se retenaient au seuil du 1° étage tant c’était BEAU. Pas en photo, à voir en vrai: ses aplats, son relief. Moi, son expo à Pompidou, je l’ai vu 3 fois, portée, happée, fascinée , muette, abasourdie, presque à terre! Car de Staël avait un regard et écoutait, ressentait ses émotions. J’ai deux livres sur lui, juste pour me souvenir, mais le plus important c’est de regarder, VOIR, en vrai.

  5. Anne, c’est drôle, en regardant les photos, j’ai plein de sensations tactiles qui viennent dans mes mains, comme si je touchais ces oeuvres. Merci :-)))Bises et belle semaine

  6. Anne c’est en Mai ou fin Septembre qu’il fait bon de découvrir l’isle sur la Sorgue et la provence …Staël a peint selon son regard et ses couleurs qq paysages du sud …mais Je lui préfére Matisse ou les oiseaux de Braque … le tableau de staël illusttre super bien l’actualité de ce jour ..mais que l’on soit fan ou pas de celui ci ou de celui la « ….visiter un musée voir pour de vrai des oeuvres d’art c’est s’offrir du bonheur!!!!

  7. Ca me plaît bien ce que tu écris, Annie. donner à voir, à sentir, c’et ce que fait l’artiste et l’humble reporter…………Bises!!!

  8. Bien, Régine. Mais pourquoi préférer, comparer? C’est enfoncer des portes ouvertes que dire que Matisse a ouvert une voie; chaque grand artiste s’inscrit dans une lignée de créateurs de formes. Staël aurait été ridicule de peindre comme Matisse, des années après lui. Un grand peintre s’inscrit une fois encore dans une histoire des formes, il ne copie pas, il s’imprègne….Et oui:: VOIR vaut mieux que tous les livres et que tous les discours…

  9. Merci Brigitte, la journée sera plus douce; je profite d’un peu de solitude à deux avant un rush aoutien!!! Pour créer ou préparer des créations. A ma façon…

  10. Gâtées, tout dépend, tu verras bien, Patchacha; c’est sûr, j’aimerais que tu soies contente, mais le travail est personnel!

  11. Pourquoi preferer un tel plutôt qu’un autre ….mais parce que nous avons tous ou toutes Une sensibilité une culture des goûts différents et c’est heureux cela permet l’échange le dialogue …je ne sais si Staël s’est ou pas inspiré de Matisse mais il ne serait pas l’artiste qu’il est s’il l’avait copié ..en effet ce serait ridicule de penser qu’un artiste en a copié un autre
    …staël a son style comme Matisse a le sien mais je pense qu’en peinture comme en musique ou autre forme d’art il existe en chacun de nous des penchants des préférences …c’est ainsi Anne mais cequi est important et jouissif c’est d’être sensible a l’art quel qu’il soit…..

  12. Si tu veux, Régine! Il me semble moi, qu’il faut apprendre, apprendre sans cesse, vouloir comprendre, ne pas rester sur un ressenti, VOIR d’un œil critique, étudier avec curiosité et avidité.
    Beaucoup de filles se limitent à lire des livres de patch quand l’art s’apprend, sans relâche, en voyant des œuvres picturales, en fréquentant les musées trop souvent vides (ce qui n’était pas le cas des musées Fabre à Montpellier pour Picasso et le splendide hôtel de Caumont à Aix pour Staël)
    « Etre artiste ce n’est pas compter, mais vivre comme l’arbre sans presser sa sève, attendre l’été, et l’été vient, mais il faut avoir de la patience, de la patience… »(Nicolas de Staël)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.