Dommage, soupira Chéri, en le dégrafant…

Pascale a obtenu une récompense, son blog mérite ce couronnement, je le lui décerne volontiers et vous invite à aller voir  ses créations multiples, cette fille a de l’or dans les mains!!! http://creabracadabra.canalblog.com/Quant à toi, Pascale, ne m’en veux pas de ne pas répondre au tag……………Merci de ta gentillesse!

Le fourre-tout des petits riens n°14

Dans Chéri de Colette, émouvante et caustique peinture de l’âme féminine, le personnage principal est une quinquagénaire tombée amoureuse d’un jeune homme (aujourd’hui, on dirait un gigolo……..).

désarrois vestimentaires d'une femme

Je me suis  inspirée de ce court roman pour créer 3 cartes assez proches, un fond en papier de soie, un mini-cintre bidouillé, un corset rembourré et cartonné, une rose, du lacet, des pétales de soie ou de papier, un extrait d’un vieil exemplaire de  Chéri déchiré. (Chéri déchiré, belle allitération: Chéri déchira  le cher chemisier!) Voilà comment, même n’étant pas chez moi, j’arrive à créer un tout petit peu (ce qui  m’est NECESSAIRE!)……..Ma vie de nomade a bien des avantages, mais mon fourbis de la maison me manque………….Croyez-moi,il faut une certaine organisation pour remédier à  cette vie de gitane…

C’est parce que j’avais ce livre ancien et esquinté que j’ai eu envie de relire cette oeuvre et de créer autour……. »Des cataplasmes d’amidon sur une brûlure, ça ne guérit pas, mais ça soulage à condition de les renouveler tout le temps » tel est le sage conseil prodigué par Colette, experte en amour et qui vivra aussi avec un jeune homme plus jeune qu’elle…………..D’ailleurs, l’amour  est probablement un viatique pour une vie longue: Colette est morte en 1954, à 80 ans passés……….

Le délice du lent dégrafage …………….

En 1900, une femme de 50 ans est une vieille femme; cependant, en 1900 , on connait le bonheur masochiste de l’attente plutôt que la précipitation du désir aussitôt assouvi……………..

Fin de la pelote…vous y voyez plus clair?

Dans le fourre-tout n° 13, je vous ai demandé comment je faisais pour le papillon aux ailes détachées; ce n’est pas du stumpwork classique (avec fil de laiton), pas  non plus de la broderie tissée et qui tient grâce à sa chaîne piquée  et ancrée dans le tissu comme ci -de ssous:

Ronds ron petit patatpon!

Sur le 1° fond rose, le rond vert est réalisé au point de treillis (bonjour la patience!) on tourne dans le sens inverse d’une montre et le papillon rond aussi est tissé et s’incrit dans un cercle (c’est le propre du rond!)Sur la même taie d’oreiller, j’ai brodé un rond avec la technique des jours de cilao; c’est pareil, vous le noterez, on voit bien les fils d’ancrage du tissage. Or, je répète la question de l’article 13, les ailes ou le bord du calice se retournent librement………..Comment ai-je fait?

PS pour les curieuses, la chaînette qui précède le rond en jour de Cilaos est brodée au point de rosette.

 

Au sujet de ce concours tout à fait exaspérant: « Qui obtiendra le 1° prix dans un concours de circonstances? « Ah ah!! (citation de P. Claudel) Et bien, c’est donc Elena du site Coeur de freesia, la 1° à écrire ce jour-là un commentaire, et il était tout juste! 

Voilà son explication : »Je dirais que tu as maintenu ton fil avec des petits points (comme un point de couchure). Tu as ainsi réalisé 3 boucles, un peu comme 3 doigts les uns à côté des autres, maintenus par un autre fil. Puis tu as tissé l’ensemble sans repiquer dans le tissu. Ainsi, tu as pu couper le fil de couchure, et l’ensemble donne cette aile qui se détache. » La technique n’est pas si courante, vous la trouverez détaillée et en images (bien meillleures que les miennes)  sur le site en anglais de mon amie indienne Deepa: http://sadalas.blogspot.com/2011_03_01_archive.html Si vous passez  chez elle, et écrivez l’anglais laissez -lui un message.
BRAVO à toutes celles qui  ont tenté d’y voir plus clair!!!

Pour vous remercier, je vous offre cette mosaïques d’images: des personnages de contes ou légendes composés…..de pétales envolés, cueillis et qui s’envolent vers vous de nouveau……….bon week-end, fileuses de rêves que vous êtes toutes!

Miss Fuschia et Pink Lady sont présentées au monarque

Une gagnante au jeu concours des Sherlock Holmes …..

Cet article -ci est le prolongement du précédent dans lequel je parlais de mes très nombreux colliers tissés, une passion!  Ces colliers ont été tissés ces dernières années, ce n’est qu’un aperçu. Elena du site coeur de freesia  (http://elena33.canalblog.com/) a trouvé la réponse de la question « Les sherlock Holmes de la broderie » (pas étonnant, vu ce qu’elle fait…) ,je continue sur ce fil. Vous aurez les explications  pour décoller une aile, un pétale sans stumpwork, la prochaine fois; sachez que l’indice se trouvait dans la légende d’une photo (le site de Sadala) vous verrez ce qu’elle a gagné lorsque je rentrerai chez moi dans une dizaine de jours…………

Bleu mandarine

aurore

sous le signe du lionnoir turquoisePendentif anneau

Noir turquoise

Pendentif aurore

A vendredi soir, pour les explications.

Les sherlock Holmes de la broderie……………..

Le fourre -tout  des petits riens n°13:

Attention, ceci est un jeu -concours. A vos méninges, prêts, partez!!

Je ne ferai pas l’injure aux pros que vous êtes pour la plupart, de vous expliquer comment on fait des points détachés; en français: point tissé , en anglais :needle woven picot; ma grand-mère me l’a appris sous le nom de point de guipure ou point d’esprit car ce point est un dérivé de la dentelle. Ci-dessous le schéma pour le réaliser et deux résultats:

Façon de procéder

Point isolé détaché

Plusieurs feuilles détachées

Pas de "soulèvement" possible de l'ensemble

Ne pas confondre avec des points tissés mais ancrés sur le tissu et qui ne se soulèvent pas, voir ci -dessus et, dessous, ce sac dont j’ai tissé les feuilles en fil dégradé

Un des sacs que j'ai brodés en 2009 sur du lin

Pour ma part, je sais aussi faire un point tissé et détaché sur deux brins, très utiles pour des feuilles minces comme l’iris: pas de schéma, mais je tiens entre mes doigts un fil court qui tient la boucle.Vous pouvez voir une petite fleur à 4 pétales tissés sur le bonnet de la fée (article qui a suivi le fourre-tout n° 7 sur les souliers de fée)

Bon, bref inspirée un peu par ma technique de colliers tissés, voir sur mon propre site:http://artisanne-textile.fr/index.php/creations/2004-2/colliers-tisses

/http://artisanne-textile.fr/index.php/creations/2007-2/colliers/http://artisanne-textile.fr/index.php/creations/2006-2/colliers-tisses/ je rêvais de broder des feuilles ou des pétales larges, mais truffer un tissu d’épingles, ce n’est pas possible, le fil s’accroche. Aussi ai-je imaginé une autre façon de faire. Voir à ce sujet  le blog de Deepa dont j’ai déjà parlé (Sadala:) http://sadalas.blogspot.com/ (en février 2011)

calices et feuilles en relief

ailes décolées

Sur le papillon, les petites ailes sont totalement détachées, mais il y a plus de 3 fils, pas de technique d’épingles possibles. Sur la fleur (ce sont deux dessins personnels et 2 essais) plus de 3 fils aussi. Le calice rouge est partiellement détaché, le bas étant rembourré. Cette technique permet donc de faire du stumpwork sans trop de difficulté même si c’est un peu long à réaliser.Deux photos un peu floues où cependant l’on voit mieux le relief détaché des ailes et de la fleur:

Voilà donc la question: Comment procéder? comment ai-je pu détacher ainsi les ailes du papillon ou le calice de la fleur et sa feuille si ce n’est pas avec des épingles ou une boucle de fil? La meilleure réponse (elle doit être précise) sera récompensée!

PS: en prolongement, la prochaine fois, vous aurez quelques colliers tissés; j’ai appris à le faire à plusieurs amies,

mais nous  ne sommes pas nombreuses en France à pratiquer cette technique.

Méli-mélo,la corbeille nouée

Le fourre-tout n° 12

Je sais, je sais, je l’ai promis: un de ces 4, toute une séquence corbeille  (en alternance avec une autre séquence pour ne pas friser l’overdose!)et le dévoilement du secret qui n’en est pas un,  plutôt un tour de main, sans tour de potier, mais comme je me balade, je n’ai rien sous la main ….difficile de dire le B-A-BA; en revanche, je peux rappeler que je prends des stagiaires (car il est impossible d’apprendre sans VOIR!)  et aussi que vous pouvez commander. 100% textile de récupération ;ici , des pagnes surtout, j’aime l’effet ethnique produit et le côté voyage de vacances…De plus, l’Afrique me colle à la peau!

Méli-mélo

J’aime leur donner des noms, inventer des décos, là, j’ai juste noué le rebord et cela fait une sorte de plumet……….La corbeille méli-mélo a été offerte à une amie qui m’a comblée de gentillesses avec un sens rare de l’accueil; je pense à la phrase très belle de Mère Térésa: »Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux ». J’étais là sans voiture, dans un pays magnifique, elle m’a ouvert ses bras, m’a guidée……et je suis repartie bien plus heureuse et riche de souvenirs que je n’étais venue.

Merci, l'amie !

Panier de soleil..........

J’utilise  beaucoup de pagnes, car un boubou nécessite 5 à 6 mètres de tissu, donc on le vend par grand métrage. Pour celles qui croient que je les fais toutes pareilles, attendez un peu, j’en ai fait en batik, en toile de Jouy, avec des anses , un couvercle, une base………..Mais il faut patienter ou farfouiller dans le site. A vous de choisir!

                                       A toutes, je vous adresse un plein panier d’amitiés!

PS: sur commande, pour les patcheuses ou autre couturières un petit assortiment  de 4 rouleaux de pagne (25/25 ou 50/50) est disponible, me contacter. Prix intéressants.