Symbolique de l’échelle (une 2° et dernière fois)

 
 
 
 

chères amies, ne m’en voulez pas, je fais juste un copié -collé d’un premier article paru le 28 février dernier, mais l’échelle elle,  n’est pas la même!Donc un même texte, une échelle différente……….. 

 

L’échelle, un symbole que j’utilise souvent, en pendentif, sur des cartes……………L’échelle est le symbole du désir d’élevation, de changement d’état, c’est un symbole positif qui témoigne d’un moment de basculement, de passage, d’effort pour atteindre un but. Ce symbole , comme l’arbre dont nous avons tellement parlé, évoque aussi les liens entre le sol, la terre et le ciel que nous contemplons toujours, ivres d’espace et d’infini. Aussi, l’échelle apparait – elle comme le support imaginatif de l’ascension spirituelle. On raconte que le contact primordial entre le ciel et la terre aurait été maintenu par une échelle avant d’être rompu. Le long de l’échelle de Jacob montaient et descendaient les anges, ces êtres ailés qui  descendent vers nous et montent vers la divinité. La  preuve: « L’escalier de la science est l’échelle de Jacob, écrivait Einstein. Il ne s’achève qu’aux pieds de Dieu« .

Enfin, les degrés de l’échelle symbolisent les années de la vie. Comme le font les cercles  (les « cernes »)du tronc d’arbre.

Pour "peigner la girafe", il faut une grande échelle!

La symbolique: le bois pour son coeur, les fils pour le lien, les couleurs pour la vie et leur symobolique propre, les mots pour signifier ce qu’il faut préserver et nourrir, la médaille ou les gri-gri pour la protection, les hiéroglyphes pour ce qui reste à déchiffrer….  chaque échelle -cadeau est nominative, destinée à une personne en particulier. 

 

 

Oui, décidemment, il faut chercher sans cesse à s’élever!…(est-ce pour cela que la carte est ornée de girafes?)

 
 
 

De qui on smock?

Le fourre-tout des petits riens N°10

Smocks, et toc!

Deux petites filles, l’une à la maman fantaisiste, l’autre plus classique, deux femmes à contenter et deux petits coeurs à gâter.

Alliance du rose tendre et vert printannier

J’ai 4 enfants, dont 2 filles, j’ai fait des kilomètres de smocks, mais lorsque je m’y suis remise des années-lumière après,  j’ai eu l’impression de ne plus savoir par où commencer…………

C’est vrai que c’est bien long, c’est tout aussi vrai que l’effet final est quand même rudement joli! Et d’une élasticité incroyable alors qu’il n’y a pas l’once d’un fil latex!!

vetement Smock

Do you smock? Yes, I do...........

Serre tete smock
Les fleurs font le détail!

Et puis, un tout petit bandeau pour retenir les bouclettes de la Miss!

Je serai la plus belle pour aller danser!

Le modèle du bandeau est emprunté au très bon livre d’Emma Hardy.

En cinq sec, sept sets cet été, c’est étonnant!

Vous le savez, j’adore coudre des corbeilles, mais je rêvais -avec les chûtes de tissu – de coudre des sets, je pensais que ce serait plus rapide qu’un panier. Que nenni ! Car former des bords, les monter, c’est aventuré, et donc excitant, coudre à plat des mètres et des mètres enroulés, c’est laborieux et longuet pour la verseau versatile que je suis……

Afrique et Provence, c'est la chaleur du soleil!

Bref, c’est aussi long à faire qu’une corbeille; je n’en ai fait que deux (pas sept sets!), car ensuite, cela m’a donné une idée à voir ici prochainement………Aïe, il y en a qui ne supportent pas le suspense!!

Technique: chûtes de tissu restées de précédentes corbeilles, laine- fantaisie, lurex, corde……….Sets ovales, ronds je sais faire, ovales aussi, les carrés cordés, c’est plus difficile, donc pour le moment, avec cette technique, pas de sets rectangulaires, mais ovales ça change………..Et c’est joyeux!!!

PS: Faire quelque chose en cinq sec revient à réaliser une action avec efficacité en utilisant le minimum de moyens nécessaires (d’où la rapidité). Cette locution (et l’idée de minimum efficace)  n’est finalement pas appropriée pour cet ouvrage de longue haleine que cependant vous ne verrez pas ailleurs, c’est un modèle perso et une technique originale! Au revoir, mes amies! Vous aurez très bientôt toute une séquence sur ce sujet.

 

La gitane a refait son baluchon, je suis repartie  de chez moi pour 3 semaines. Je continuerai de poster et j’essaierai -car j’en ai le désir– de venir régulièrement chez vous, mais si je ne mets pas de commentaires, merci de ne pas m’en vouloir! Je me rattraperai au retour.si je ne repars pas  presque aussitôt après!

 Bon week-end à vous toutes qui me lisez et me laissez des commentaires pleins de bienveillance ! 

Et le 3° au derrière des imbéciles!

Chuuuuut, ici, on « converse » encore!

Après les petits petons des fées, revoilà les bonnes vieilles baskets!

Mon totem: la libellule

Je ne vais pas me fouler aujourd’hui, je vous parle pour la 2° fois de baskets brodés, mais c’est une 2° paire: les miennes. Alors que je tape cet article,  je les ai au pied, et je suis bien!!!

« Un pied sur la rive droite, un pied sur la rive gauche, et le 3° au derrière des imbéciles«  écrivait J.Prévert. Ces derniers étant de + en + nombreux, et moi de + en + occupée, il me faudrait donc 3 jambes, et 6 bras, sorte  de monstre sûrement mais d’une efficacité redoutable! Si je savais dessiner, cela ferait un dessin animé des plus cocasses! Et comme on m’appelle: Superm’Anne, je mériterais enfin ce surnom jusqu’ici totalement illégitime!

Parce que j’aime la combinaison du texte et du textile (on se rappelle, ô combien!, certaines mal lunées qui ont voulu me priver de ce titre!) je ne peux manquer de penser à Aragon qui chantait  Elsa (rien n’est plus merveilleux que ce poème d’amour!): »O mon enfant, le temps n’est pas à notre taille, -que mille et une nuits sont peu pour des amants-Treize ans, c’est comme un jour et c’est un feu de paille, -qui brule à nos pieds maille à maille-le magique tapis de notre isolement. » A mes pieds, ce sont bien plus que treize années, et c’est comme un magique tapis qui se construit encore maille à maille et que je foule de mes pieds brodés….

Technique: Avec beaucoup de force dans les doigts et quelques onces d’huile de coude, …..lepoint de feston double, point de mouche, point d’épine, point de « rose », points de noeuds, points de pistil, chemanthy, points devant, point d’araignée, point de sable, et un motif thermo-collant (la libellule est un de mes pseudos)   ………..La plupart des fils utilisés sont teints par l’artis-Anne (au micro ondes) A bientôt!

    

Un bouquet à mes pieds!

 

 

Voler d'un pied léger et coloré!

Chasser le brouillard avec un éventail..?

Carrés de solidarité avec le Japon

Afin de soutenir le Japon, et en application de ces mots de F.Dolto:

« Tout groupe humain prend sa richessse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun: l’épanouissement de chacun dans le respect des différences ». Parce  qu’à nous toutes on peut faire beaucoup, parce qu’agir , c’est mieux que pleurnicher, parce qu’une goutte d’eau transforme l’océan :

 un appel a été lancé pour que chacune fabrique un carré de l’amitié de 10 cm de côté , tous ceux reçus seront assemblés et envoyés au Japon, en de nombreux patchs chauds et réconfortants car témoignant de notre compassion, de notre amitié et  de notre solidarité.

Bloc de l'amitié

Les crocheteuses qui le préfèrent feront un « granny ». Pour ma part, j’ai fait un don et  surtout cousu 5 carrés; je vais les envoyer, j’en referai d’autres.  Si j’en parle, c’est pour que d’autres fasse de même, qu’on soient très, très nombreuses; un carré, 5, 10, ce n’est rien, il en faut des centaines! Un proverbe japonais dit qu' »on ne peut pas chasser le brouillard avec un éventail ». Avec un éventail,  sans doute pas, avec des  des milliers, qui sait?…………
A mardi, mes amies!